residence anna

Site Naturelle de la Capandula

La réserve, qui couvre 377 hectares de maquis battu par le vent et de cote intacte entre Macinaggio et Barcaggio, comprend également les îles désertes Finocchiarola et l'île de la Giraglia ; elle ne peut être traversée qu'à pied, le long d’un sentier qui parcourt l’un des panoramas les plus fascinants de l'île.

Le parking délimite ici le début de la populaire promenade côtière à travers la réserve, connue sous le nom de « sentier des douaniers », à cause des douaniers génois qui ont crée ce sentier à l’origine. Bien signalé avec des marques en vernis jaune, il serpente à travers une série d’exquises criques et de tours de garde en ruine jusqu'à Barcaggio, une promenade qui dure environ 4 heures aller et retour. Pour les moins aventureux, il y a un autre parcours circulaire (1h30 – 2 heures) qui commence dans la Baie de Tamarone et englobe une grande partie des beautés de Capandula. Depuis le parking, suivez le sentier des douaniers le long de la baie et autour du promontoire jusqu'à une deuxième plage, la Plage des Îles.

capandula

Les îles arides au large de la cote sont connues sous le nom d'îles Finocchiarola, à cause des fenouils sauvages qui poussent en abondance sur les roches de la zone. Des centaines de mouettes et de cormorans peuplent cette bande de cote qui, de mars à septembre, représente un point d'arrêt pour les oiseaux qui migrent depuis l’Afrique du Nord. Si vous vous trouvez en ce moment-la, essayez de voir l’insaisissable goéland d’Audouin, avec son bec rouge particulier entouré d’une bande noire. Il n’y a plus que 2 500 couples à survivre encore en Méditerranée et ils font partie d’une espèce protégée. Les autres espèces que vous pouvez vous attendre à voir sont la mouette royale, grande, avec le dos gris, les pointes des ailes noires et le bec jaune ; le goéland de la Méditerranée, avec sa tête noire ; et peut-être un puffin mineur des Anglais ou un puffin mineur de Corro. Bien que semblables aux mouettes par leur aspect, ces dernières espèces au dos marron se distinguent par leur manière de glisser au ras de l’eau avec les ailes droites et rigides.

Ces petites îles sont une réserve naturelle qui peut être visitée uniquement entre mars et août, et il est absolument interdit de faire des feux ou de camper.

capandula

Une demi-heure après avoir laissé la Baie de Tamarone, on arrive à un surprenant arc de mer turquoise, connue sous le nom de Rade de Santa-Maria, où se trouve une chapelle romane isolée. Construite sur les fondations d’une église du VIème siècle, la Chapelle Santa-Maria comprend une chapelle du Xème et une du XIIème siècle réunies en un seul bâtiment, d'où les deux absides contrastantes. L’autre caractéristique distinctive de la baie est l'énorme Tour Chiapelle. Au fur et à mesure que Macinaggio jouait un rôle plus important, les tours furent utilisées également par les officiers sanitaires et par les douaniers qui contrôlaient le trafic maritime avec Gènes.

Pascal Paoli établit ici sa garnison en 1761, après avoir échouée dans sa tentative de conquérir Macinaggio et avec en tête l'idée de construire un port rival. Six ans plus tard, pour miner la position de Gènes dans la région, Paoli envoya deux cents hommes sous le commandement d’Achille Murati pour s’emparer de l'île voisine de Capraia, qui appartenait à Gènes depuis 1507. La victoire relativement facile de Murati marqua le début du déclin des Génois en Corse. Souvenez-vous qu’il est possible de faire cette promenade circulaire en suivant également le sens des aiguilles d’une montre, si vous tournez à gauche en sortant du parking de Tamarone au lieu de tourner à droite au début du parcours, d'où l’on suit le sentier dans l'arrière-pays jusqu'à la chapelle et ensuite le long de la cote.

Soulac-sur-Mer et la Résidence Anna

Située en Gironde, Soulac-sur-Mer est une commune où vivent près de 2500 habitants. Elle n’aurait même pas attire un chat n’eut été sa situation géographique. Pourquoi se rendre sous les tropiques ou aux Caraïbes quand on a Soulac-sur-Mer sous la dent. Qu’on se le dise dès le départ, il s’agit d’un petit village de moins de 30 kilomètres carrés. SI vous voulez l’animation de la cote d’Azur, prenez vos bagages et continuez la route. Par contre, si vous êtes bien déterminés à vous amuser dans un cadre féerique, mais dans le calme, vous l’avez trouve votre éden.

Voici à quoi peu ressembler la promenade idéale dans la ville, même avec une escort de http://www.6annonce.com. Pour les notes de shopping, on commence par le marché de Soulac. Pas de montre cartier, aucune paire de chaussures Loboutin, mais des produits du terroir qui coupent net l’envie de quitter les lieux. Ceux qui auront la veine de se trouver dans le coin le 14 juillet ou le 15 août chanteront d’allégresse. Deux foires gastronomiques à fréquenter à tout prix s’y tiennent chaque année. Après le marché, rendez-vous immédiatement sur la plage centrale. S’allonger et bronzer est une excellente idée, mais pourquoi se limiter à si peu. Faites du surf !

En quittant la plage, allez jeter un coup d’œil dans l’un des restaurants, question de faire le plein d’énergie. Au menu, l’agneau de Pauillac, la lamproie à la Bordelaise, les pibales, les “bichettes”, le grenier médocain, les sarments du Médoc, le tout arrosé d’un bon verre de vin. De quoi provoquer un orgasme gastronomique. Après avoir soufflé, faites au tour aux centres équestres comme les Ballad’Anne ou Les petits Chevaux. Allergique aux animaux ? Dans ce cas prenez le soin de bien diriger votre repas avant d’effectuer un saut en parachute.

Vous n’avez de faible que pour les trésors architecturaux ? Rassurez-vous, vous serez servi. Commencez par la basilique Notre Dame de la Fin des Terres. Ce superbe édifice du XIIe siècle ne saurait laisser indifferent. Elle est d’ailleurs classée au Patrimoine de l’Humanité depuis 1998. Continuez votre balade en jetant un coup d’œil à l’Église Notre Dame, puis à la Chapelle de l’Amélie. Elles sont plus jeunes que la Basilique, mais ne manquent pas de charme. Sur la liste des sites incontournables, on ajoutera volontiers, la fameuse fontaine Clemenceau et la Statue de la Liberté. Elle est la réplique exacte de celle de la Grosse Pomme. Et si des fois, vous avez des piécettes à perdre, le Casino de la Plage vous attend.

La Résidence Anna, un havre de paix

Situé au 7 Rue Joseph Lahens, cette résidence met à la disposition des touristes des appartements et studios à des prix abordables. Ce n’est certainement pas l’hôtel de rêve si on espère d’un cadre semblable à celui du Hilton. Toutefois, il est parfait, et même idéal, si on souhaite vivre dans une atmosphère quelque peu campagnarde et confortable. Si vous n’imaginez pas des vacances sans votre gentil minou ou votre chien, réservez votre chambre à la Résidence Anna. Les animaux sont les bienvenus.

L’accès au wi-fi est gratuit et la résidence dispose d’un ascenseur ainsi que des facilités pour les personnes a mobilité réduite. Nul besoin de sortir pour prendre son petit-déjeuner, il est servi directement dans la chambre. Par ailleurs, chaque appartement est équipé de téléviseur et d’une cuisine. Le parking est non seulement gratuit, mais également surveillé. Cette résidence a tout pour plaire.